La « Roumanoves », 7 ans déjà !

La « Roumanoves », 7 ans déjà !

Pour s’éduquer aux mondes et aux autres, l’équipe de la Maison Familiale et Rurale La Denoves, à Monteux, a organisé un déjeuner – concert avec une entreprise solidaire : La Roumanière, à Robion. L’ensemble des élèves des cycles d’orientation, BAC PRO Laboratoire Contrôle Qualité, BAC PRO conseil vente en animalerie et les travailleurs handicapés de La Roumanière ont partagé un déjeuner buffet froid avant d’assister au concert du groupe DesmoBlues.
Depuis 7 ans, La Denoves et La Roumanière sont partenaires dans la création et le développement de nouvelles recettes de confitures. Aidés par les travailleurs handicapés, les élèves de seconde Alimentation bio-industries laboratoire ont élaborés cette année une confiture pomme – poire – vanille avec leur formatrice Fanny GRENON. Comme d’habitude, la « Roumanoves », journée de loisirs et d’échanges chaleureux, s’est déroulée le jeudi 4 mai 2017 dans le nouveau bâtiment écologique de La Denoves pour remercier tous les acteurs de La Roumanière. Un formateur d’anglais, Loïc LE DANVIC, également membre du groupe DesmoBlues, a associé l’ensemble des élèves de la MFR à la « Roumanoves » en les faisant participer musicalement, en langue anglaise, à quelques morceaux joués. Ce sont sur les paroles représentatives du vécu de cet évènement, chantées par les travailleurs handicapés, que s’est terminé le concert : « ll est où le bonheur ? Il est là ! » « Christophe, si tu lis cet article, tu es invité l’année prochaine » précisent les équipes de la MFR et de la Roumanière. Des ateliers, animés par les élèves, ont ensuite été proposés aux travailleurs handicapés pour découvrir le laboratoire, l’animalerie pédagogique et les productions horticoles de la MFR.

Enquête SPEAK It !

Questionnaire destiné à tous les participants au programme SPEAK IT 2016-2017…

Voici le lien sur lequel il faut se rendre pour répondre à l’enquête SPEAK IT !

ACCES A L’ENQUETE

Merci de prendre quelques minutes pour y répondre.

Le vélo à Amsterdam selon Adrien…

A Amsterdam, le seul moyen de transport le plus fiable et le plus rapide est bien évidemment le vélo. Chaque jour 490 000 personnes prennent leurs 2 roues à pédales pour parcourir la ville. En sachant qu’il y a environ 800 000 habitants, c’est donc le moyen de transport le plus utilisé. Ces chiffres ne sont pas le fruit du hasard, puisqu’il y a bien évidemment des pistes cyclables de partout et d’autre part il permet d’aller ou l’on veut sans être bloqué dans la circulation, ou mème attendre le tramway. Être piéton à Amsterdam, c’est comme être sur un bateau et avancer à la rame alors qu’on a un moteur. Bien sûr, dans les rues bondées ou les rues commerciales c’est normal d’être à pied…
Toutefois, il y a des règles à respecter et le danger à vélo est réel, il est vraiment facile d’avoir un accident. Pour cela un briefing a eu lieu avec le formateur, il y aussi des heures qui sont un peu plus compliquées. Aux heures de pointe, il y a des milliers de personnes à vélo qui empruntent les rues d’Amsterdam pour se rendre à leur travail .
En plus, c’est un moyen de transport sain, mais c’est aussi l’objet le plus volé ! Pour cela, nous avons de bons systèmes d’attache avec un bloque roue.
Où garer tous ces vélos ? Il y a beaucoup d’emplacements prévus à cet effet, mais cela est insuffisant comparé au nombre de vélos, donc les moindres poteaux ou barreaux sont pris d’assaut par ces 2 roues qui sont attachés par des grosses chaines.
De mon point de vue je trouve ça génial, se déplacer à vélo permet d’explorer le moindre recoin de la ville. On peu prendre son temps comme aller plus vite. Pour moi c’est vraiment le moyen de transport le plus rentable et écologique.

Journée Mondiale des MFR : on se prépare!

A la Denoves, nous préparons la grande journée de collecte de dons pour la fondation des MFR dans le monde.

En veillée, nous confectionnons des bracelets à offrir aux élèves des écoles élémentaires de Monteux qui viennent participer au « Grand jeu de l’Océan Indien ». Nous apprenons aussi une chorégraphie pour un rassemblement organisé à La Tour d’Aigues où tous les participants feront un flashmob!

 20151007144958864_0001

Work experience part one

Après une semaine et demi de stage, nous avons pris nos marques. Malgré la barrière de la langue, nous progressons chacun à notre rythme (en anglais mais aussi en langage des signes!).

Nous travaillons dans différents domaines comme la restauration, l’animalerie ou encore en fleuristerie. Amsterdam est une ville où les différentes nationalités se rencontrent (dans la rue mais aussi en stage). En tant que français on se sent bien accueilli.

La fatigue commence à se faire ressentir, mais le moral est bon!

Antony Amber